Les bienfaits de l'allaitement maternel

Publié le par Rim Savatier-Elkhatib

                                                                                La femme n'allaite pas l'enfant, mais la destinée. [Paavo Haavikko]


Les scènes d’allaitement sont nombreuses dans nos musées, des statuettes égyptiennes d’Isis à la Vierge Marie donnant le sein à l’Enfant Jésus.

Si le biberon nous donne une sensation de liberté, l’allaitement au sein présente de nombreux avantages. Pour la mère comme pour l’enfant, les vertus de l'allaitement ne sont plus à démontrer.






Pour bébé :


Apport nutritionnel :
Le lait maternel est adapté aux besoins et au métabolisme du petit d’homme. La composition du lait varie pendant la lactation. On distingue le colostrum (1er au 6ème jour), le lait de transition (6ème au 14ème jour) et le lait mature après le 14ème jour. Le lait maternel est beaucoup mieux toléré par le tube digestif du bébé.

Apport sanitaire :
Depuis longtemps on sait que les enfants nourris au sein sont plus résistants aux maladies. Le lait maternel est riche en immunoglobulines (IgG, IgM, IgA), assurant à bébé une protection contre les attaques du monde extérieur (qui sont indispensables pour lui permettre de développer son propre système immunitaire). Les bébés nourris au sein sont plus résistants aux infections et présentent moins d’allergie. L’allaitement au sein assurerait une protection contre certaines maladies chroniques comme le diabète, contre certains cancers et contre l’obésité.
L’acuité visuelle et le développement cognitif seraient meilleurs chez les enfants nourris au sein.

Apport affectif :
L’allaitement est un moment d’échanges privilégié entre la mère et son enfant, permettant de renforcer les liens affectifs. De nombreux psychologues insistent sur l’importance de l’allaitement sur le développement psychoaffectif du nourrisson.


Pour maman :

Protection des saignements du post-partum :
L’ocytocine, hormone produite par le cerveau suite à la stimulation du mamelon, permet la contraction de l’utérus, diminuant ainsi le risque de pertes sanguines importantes après l’accouchement, et donc d’anémie chez la mère.

Protection du cancer du sein :
Il est bien établi que l’allaitement au sein diminue le risque de développer un cancer du sein. Ce risque est diminué avec l’âge et la durée globale de l’allaitement. Un allaitement précoce permet une meilleure protection. Une femme qui allaite trois enfants sur une durée de 6 mois pour chaque allaitement est mieux protégée qu’une femme qui allaite un seul enfant durant 10 mois.

Allaiter aide à perdre du poids :
La production du lait par la glande mammaire entraîne une dépense énergétique de l’ordre de 500-800 Kcal par litre de lait. Associé à une alimentation équilibrée et une activité physique adéquate, l’allaitement permet de se débarrasser des kilos gagnés durant la grossesse.

Et l’affaissement des seins ?
Alors que les bénéfices de l’allaitement sont incontestables, de nombreuses femmes choisissent de ne pas allaiter de peur de voir leurs seins s’affaisser. Une étude a démontré que l’allaitement à lui seul, n’a pas d’impact sur la forme des seins d’une femme. Par contre, l’indice de masse grasse (IMG), le nombre de grossesses, une taille importante de soutien-gorge avant la grossesse, le tabagisme et l’âge étaient des facteurs significatifs d’augmentation du degré d’affaissement des seins.

Bénéfice psychologique :
L’allaitement, moment intime mère-enfant, permet à la maman d’échapper, le temps d’une tétée, au stress du quotidien pour se relaxer, son enfant dans ses bras. L’allaitement est une bonne thérapie douce contre le stress, diminuant le risque de dépression.

Pour le budget aussi :
L’allaitement au sein a des avantages économiques qui ne sont pas négligeables : avantages directs par l’épargne du coût des laits de substitution, et indirects par l’épargne des coûts de santé. L’économie pour les parents est estimée à environ 500 Euros par enfant allaité plus de 3 mois.

Au-delà de la simple nutrition, l’allaitement au sein n’est qu’avantages pour la famille et la société, qu’il n’est plus raisonnable d’hésiter.


Isis allaitant Horus, Musée du Louvre, Antiquités Egyptiennes



















 


La Madone Litta, Leonardo da Vinci, v1490, Musée de l'Ermitage


 


 


 


 


 


 


 


 






Publié dans Santé- Bien être

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article