L'engorgement mammaire: petit bobo de l'allaitement maternel

Publié le par Rim Savatier-Elkhatib

L'allaitement: au delà de la nutrition, c'est sans doute la plus grande preuve d'amour.

L'engorgement mammaire (non compliqué):

Il arrive que la montée de lait, quelques jours après l'accouchement, soit supérieure aux besoins du bébé. Le sein se remplit rapidement et devient vite douloureux, oedématié. Cette distension peut être due à un manque d'élasticité de la peau, à une évacuation insuffisante des seins ou à une mauvaise tétée de l'enfant. C’est l’engorgement mammaire simple. Le sein est gonflé, douloureux et distendu. On peut observer une petite fièvre (<38°).

La mère allaite et l’enfant n’arrive pas à téter :


1. L’essentiel est de vider les seins manuellement ou à l’aide d’un tire-lait, avant de le redonner au biberon au bébé.
2. Prendre des douches chaudes ou appliquer des compresses chaudes sur les seins.
3. Faire des massages circulaires des seins avant d’exprimer le lait.
4. Appliquer des pansements antiphlogistiques (type Osmogel*).


La mère allaite et l’enfant arrive à téter :

1. Augmenter le nombre des tétées et à nourrir l’enfant aux deux seins à chaque fois.
2. Bien tenir l’enfant et aider ce dernier à prendre le sein.
3. Apaiser la douleur avant la tétée, notamment :
-En appliquant des compresses chaudes sur les seins avant la tétée, ou en prenant une douche chaude.
-En massant la nuque et le dos.
4. Exprimer un peu de lait manuellement avant la tétée et humidifier la région du mamelon pour aider l’enfant à prendre le sein correctement et sans difficulté.
5. Apaiser la douleur après la tétée, notamment :
-En assurant le maintien des seins à l’aide d’un bandage ou d’un soutien-gorge;
-En appliquant des compresses froides sur les seins entre les tétées pour diminuer la congestion ;
6. Prendre 500 mg de Paracétamol par voie orale, quand c’est nécessaire (en dehors de toute contre-indication).
7. Un suivi médical est toujours indispensable dans le post-partum.

La mère n’allaite pas :

1. L’important est d’assurer le maintien des seins à l’aide d’un bandage ou d’un soutien-gorge. La compression mammaire inhibe la sécrétion de prolactine responsable de la production du lait.
2. Evitez la stimulation du mamelon, responsable de la sécrétion de prolactine.
3. Appliquer des compresses froides sur les seins pour diminuer la congestion et calmer la douleur.
4. Evitez de masser les seins et de les exposer à la chaleur.
5. Prendre 500 mg de Paracétamol par voie orale, quand c’est nécessaire (en dehors de toute contre-indication).
5. Un suivi médical est toujours indispensable dans le post-partum.



Quelques conseils pour un allaitement serein:

Pendant les tétées :

1. Installez-vous confortablement. Choisissez une ambiance calme. Détendez-vous.
2. Installez confortablement votre bébé : son nombril vers vous, sa bouche est placée1 à 2 cm sous le téton de façon à lui faire lever le menton ; elle doit prendre largement l'aréole et non le seul mamelon pour éviter les crevasses des mamelons.
3. Lors de l'allaitement, le menton de bébé est plaqué contre le sein, sa tête légèrement en arrière et le nez dégagé
4. Donnez les deux seins à chaque tétée.






Respecter une bonne hygiène de vie est important, surtout quand on allaite :

1. Buvez beaucoup : eau, tisanes, jus de fruits frais. L’eau et les tisanes permettent d’hydrater et d’éliminer les toxines. Les jus de fruits frais sont riches en vitamines. Evitez les jus de fruits pasteurisés qui provoquent aigreurs gastriques et flatulences.
2. Adoptez une alimentation variée et riche en protéines et en calcium.
3. Evitez le tabac, l’alcool et les excitants (café, thé).
4. Evitez les aliments qui vous causent des flatulences. Sachez que certains aliments (ail, oignon, échalote, choux) changent le goût du lait.
5. Lavage quotidien des seins à l'eau et au savon doux, séchage doux avec une serviette en fibres naturelles.
6. Portez un soutien gorge confortable et en fibres naturelles.
7. Protégez les mamelons avec une compresse sèche pour éviter la macération.




Le lait maternel contient des éléments nutritifs et des éléments à rôle immunitaire. Si le lait maternel est moins riche en éléments nutritifs que le lait maternisé (artificiel), il ne faut pas oublier que le lait maternel est adapté aux besoins du bébé et évolue avec, en plus il contient des immunoglobulines indispensables pour son système immunitaire.

Publié dans Santé- Bien être

Commenter cet article

Wilfried Mbouenda 27/04/2009 06:44

Salut
Je trouve ton blog interessant.
J'aimerais souvent poste des messages si tu me le permet.
Merci et a bientot

Wilfried Mbouenda 27/04/2009 06:42

Salut
Je trouve ton blog interessant.
J'aimerais souvent poste des messages si tu me le permet.
Merci et a bientot